Patrice Faubert

Capitalocène de prosopopée

11 mars 2011
14h46, échelle 9
Mégaséisme de Tokyo
Tremblement de terre, c'est pas rigolo
20.000 personnes mortes
200.000 sans aucun abri
Avec à 15h37, un mégatsunami
En 1909, déjà en France, la nature est trop forte
L'activité tectonique des plaques
Aucun pays n'échappe à sa traque
Ainsi
Encore en France, la terre tremble 2000 fois par an
Nice le sait bien, Nice l'attend
Et ce sont les bâtiments qui tuent
Des réactions en chaîne, et des aspérités qui muent
Des centaines de milliers de personnes tuées
Et à tout moment, cela peut recommencer
En géologie comme en politique
Il y a toujours des répliques
En géologie, ce sont des ondes de surface
En politique c'est une éternelle farce
Des ordures que d'autres ordures remplacent
La nature parfois se déchaîne
Comme souvent la bêtise humaine
Et aux catastrophes naturelles si redoutées
La société spectaculaire marchande techno-industrielle
D'un catastrophisme entretenu, se fait la part belle
Et ainsi
Sur notre planète, 825 000 tonnes aspergées
Du glyphosate et ce chaque année !
La Terre est devenue une poubelle
Que la vie est belle
D'ailleurs pour les géologues
Cela n'est pas que sur mon blog
Nous sommes dans le poubellocène
Chacun et chacune y jouant sa scène
Il y a donc le poubellien inférieur
Sans les plastiques
Il y a donc le poubellien supérieur
Avec les plastiques
Et en 2017, pour les déchets
C'est terrifiant, car cela fait
Quatre millions de tonnes par jour
Et en 2100
Cela fera douze millions de tonnes par jour
Mais d'ici là
L'espèce humaine ne sera plus là
D'autres l'ont dit, et bien, bon débarras
Pour les abeilles aussi, avec le pesticide Gaucho
De la pourriture capitaliste Bayer/Monsanto
Et puis avec le réchauffement climatique
Les hydrates de méthane de l'Arctique
C'est la grande fuite
Plus moyen qu'on l'évite !
Je ne suis pas pessimiste
Je ne suis pas optimiste
C'est simplement le monde capitaliste
Et les premiers humains archaïques
315 000 ans ou même plus, de la datation hypothétique
Du site Jebel Irhoud
En ce domaine aussi, toute vérité nous boude
1961, crâne humain, 40 000 ans
2004, seize ossements humains, 315 000 ans
Et donc, qui vivait le mieux, finalement ?
Car sous le capitalocène, c'est seulement la vie de l'argent
Nous ne vivons pas
C'est l'argent qui nous vit, n'est-ce pas ?
Ainsi, ce paradoxe déconcertant
Pour toute addiction, il faut de l'argent
L'argent de l'addiction
L'addiction de l'argent
Pour sexer, pour manger, pour se déplacer
Pour se loger, pour s'habiller, pour voyager
Partout, en tout, tout nous ment
PARTOUT, EN TOUT, TOUT NOUS MENT
La société du profit nous vend
Nous en sommes les souteneurs
Nous en sommes les putains
Nous en sommes les vendeurs
Nous en sommes les crétines et les crétins
Absolument personne n'y vit bien !
Il n'y a plus le fier bandit
De l'armure tragique, de feu ( 1855 - 1880 ) Ned Kelly
Certes, si certains morts, certaines mortes, pouvaient parler
En ayant marre de toute prosopopée
C'est la société de l'ennui
Où toute technologie abrutit
Il faut bien sublimer, il faut bien compenser, ainsi
Il y a bien des entrées mais aucune sortie
Ou alors une seule, c'est l'anarchie
Mais nos esprits sont si petits
Les nouvelles générations sont dans la sidération
Les nouvelles générations sont dans la soumission
Et sont d'ailleurs incapables de la moindre concentration
Flux permanent d'informations débiles
Flux permanent d'informations inutiles
Par écran d'ordinateur, en 2000 , 12 secondes
En 2017, plus que 8 secondes
Sachant
Qu'un poisson rouge peut se concentrer 9 secondes
Il n'y a donc aucun avenir épanouissant pour l'humanité
Avec une surpopulation, véritable monstruosité
Déjà un crime contre l'humanité
Avec tout un mépris généralisé
Comme à la télévision, toute publicité
Tous contre tous, toutes contre toutes, nouvelles mentalités
Et forcément disparition de toute solidarité
Sauf dans l'activité salariale, mais sans gratuité
Les divers fascismes changent de nom
Et à toutes les sauces utilisent le mot révolution
De nouveaux habits pour la réaction !

Patrice Faubert ( 2017 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway.fr "



 
 

Toutes les droites appartiennent à son auteur Il a été publié sur e-Stories.org par la demande de Patrice Faubert.
Publié sur e-Stories.org sur 09.06.2017.

 

Commentaires de nos lecteurs (0)


Su opinión

Nos auteurs et e-Stories.org voudraient entendre ton avis! Mais tu dois commenter la nouvelle ou la poème et ne pas insulter nos auteurs personnellement!

Choisissez svp

Previous title Previous title

Fait cette nouvelle/poème violent la loi ou les règles de soumission d´e-Stories.org?
Svp faites-nous savoir!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"Politique & Société" (Poèmes)

Other works from Patrice Faubert

Did you like it?
Please have a look at:

Le naturiste et le nudiste - Patrice Faubert (Philosophique)
Le isole della pace (Übersetzung von Inseln der Ruhe) - Ursula Mori (La Vie)