Patrice Faubert

Domestication des corps et des esprits

" Jadis, il fallait des travailleurs parce qu'il y avait du travail, aujourd'hui, il faut du travail parce qu'il y a des travailleurs qui doivent pouvoir payer leur consommation de marchandises tout en restant soumis à l'ordre du monde. "

Sergio Ghirardi ( né en 1947, révolutionnaire italien )
( Nous n'avons pas peur des ruines.
Les situationnistes et notre temps. ED : L'insomniaque. )

Tout gouvernement, et sournoisement
Est un 49.3 en cinéma permanent
Pour la sortie comme pour l'entrant
Dans une moyenne du tout constant
Comme tout Etat est policier
Comme tout Etat est militarisé
Et ne pouvant, ainsi, que produire
De l'inéquité, et de l'injustice
Des profits, des jalousies, du vice
Il faut y entrer en lice
Tout s'y englue, tout s'y glisse
Ainsi, en 2020
France, en taille moyenne, 1m77
Pour une fois, j'y colle, avec mon 1m77
Mais avec mes 61000 grammes
Là, je ne suis plus dans le tam-tam
Avec aussi, et sinon, pandiculation
L'accélérateur de particules en droitisation
Restreinte, généralisée, en généralisation
Des corps et des esprits en domestication
D'un rayonnement ionisant
De cérébralisation se nucléarisant
En subtilité du moins voyant
Ainsi, les cheveux de femmes paysannes
Normandes, hollandaises, des revenus, une manne !
Devenant perruques pour des aristocrates
Alopécie de Louis le quatorzième
Dès l'age de 19 ans, le gros problème
Donc, de la vente en foire
Pour un peu, du manger, du boire
Mais, nous ne lisons que notre propre livre
Mais, nous n'entendons que notre propre discours
Car
Nous sommes dans nos engrammes
Nous sommes dans nos programmes
De notre famille, de notre temps
De notre culture, et de ce que l'on y apprend
Et à l'école de la compétition
Et au lycée de la compétition
Et à l'université de la compétition
Et au stade de la compétition
Du bureau, du laboratoire, de l'usine
Toute une compétition qui turbine
Tout y faisant office de prédation
ChatGPT, de tristesse, j'en ai pété
Chatbot, toute odeur d'artificialité
Il ne peut y avoir aucune magnanimité
De l'économie toujours coloniale
Fausses identités séparées mais revendiquées
Toute une formation des métiers
Aux faux besoins de l'humanité
Et tout colonisateur y devient colonisé
Crétines et crétins pour y dominer
Gêneuses et gêneurs y sont éliminés
Ou le plus souvent invisibilisés
De tout un maquillage étatique de cruauté bien dosée !
Tout un monde de la frustration
Tout un monde de misère et de pauvreté
Avec toute une pornographie en procuration
De toute vie, de toute jouissance, au tout dépossédé
De toute une spectacularisation en scénarisation
Comme si tout le monde y avait sa place, et sa classe
Et finalement, que de faux palaces
Rires, pleurs, joies, regrets, tout y est de glace
De l'Escoffier de plus en plus taylorisé
Avec des gens croyant s'y contenter
Quand l'eau du robinet, elle-même, est polluée
Dans un monde devenu digitaline
Petite ou haute dose, de la fausse câline
Et comme si, nous étions
Des années 1970, un film de science-fiction
Surtout gore, en tout, à mort, à mort
Aucune tempérance dans le jamais tort
Avec n'importe quoi
Le capital en fait quelque chose
Avec quelque chose, il fait n'importe quoi
L'horreur du monde est une insomnie
Cioran et Céline en furent les érudits
Destouches et ses médicaments céliniens
Lui, qui fut plus que gentil médecin, pharmacien, écrivain
Kidoline pour le nasal
Basedowine pour les douleurs menstruelles vaginales
Somnothéryl contre les insomnies
Nican contre la toux, de l'esbaudissant banal !
De l'insomnie qui fait des produits
Et de ce qui fait crier au génie
Cioran, Céline, et d'autres cris
Ne pas ou sans dormir, du pourri dans la vie
Mais d'écrire, écrire, écrire, comme un permis !
 
Patrice Faubert ( 2023 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur ( http://www.hiway-glk.fr/ )

Toutes les droites appartiennent à son auteur Il a été publié sur e-Stories.org par la demande de Patrice Faubert.
Publié sur e-Stories.org sur 21.05.2023.

 
 

Commentaires de nos lecteurs (0)


Su opinión

Nos auteurs et e-Stories.org voudraient entendre ton avis! Mais tu dois commenter la nouvelle ou la poème et ne pas insulter nos auteurs personnellement!

Choisissez svp

Contribution antérieure Prochain article

Plus dans cette catégorie "Politique & Société" (Poèmes en français)

Other works from Patrice Faubert

Cet article t'a plu ? Alors regarde aussi les suivants :

Tout - Patrice Faubert (Philosophique)
My Mirror - Paul Rudolf Uhl (Humour)