Najib Bendaoud

Trop de haine me tue

Trop de haine me tue,
Trop de guerre m’exténue,
Trop de cadavre me surmène,
Trop d’arme m’éreinte,
Trop de vengeance m’épuise,
Trop de politique m’ennuie,
Ai-je le droit lune ?
D’avoir juste un bout de toi,
Un bout de tes rêves,
Et quelques cadeaux de tes lèvres
Pour m’oublier,
Oublier tout
Dans ton amour enchantant   
Dans ton chant amoureux
Ma nuit blanche a besoin d'un bout
De ta lumière dansante
Et non cette amertume
Le peu de mon jour ne caresse plus
Mon rêve orphelin
Il souffre en silence
Ce brin de ton soleil enivrant
S’estompe doucement au fond
De mon oubli entêtant
Il ne me reste plus de paroles
Après tant d’images ravageant
Le cœur de mon cœur
Il ne me reste plus de voix   
Pour féliciter la transe de tes hanches
Ni de mots pour calligraphier mon amour
Sur ton désir enduré
Je suis fade comme mon sucre blanc
Je suis glaçant comme ton fer rouillé
Je me sauve loin de tout cela
Pour éviter la ruine de mon âme

Najib Bendaoud   

 

Toutes les droites appartiennent à son auteur Il a été publié sur e-Stories.org par la demande de Najib Bendaoud.
Publié sur e-Stories.org sur 16.12.2015.

 

Commentaires de nos lecteurs (0)


Su opinión

Nos auteurs et e-Stories.org voudraient entendre ton avis! Mais tu dois commenter la nouvelle ou la poème et ne pas insulter nos auteurs personnellement!

Choisissez svp

Previous title Previous title

Fait cette nouvelle/poème violent la loi ou les règles de soumission d´e-Stories.org?
Svp faites-nous savoir!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"La Vie" (Poèmes)

Other works from Najib Bendaoud

Did you like it?
Please have a look at:

Being interested - Inge Hoppe-Grabinger (La Vie)
Silent Mood - Inge Offermann (Amour et Romantisme)