Jürgen Skupniewski-Fernandez

Lettre à un ami/ Voyage Oriental 1

Introduction

Notre protagoniste est en voyage à travers la Tunisie. Il atteint la ville de Mahdia, au sud de la ville de Sousse dans le Sahel. Il a loué un petit appartement traditionnel dans la vieille ville pittoresque. Il a besoin de se retirer et comble le désir de simplement s'éloigner du flair oriental. Il cherche consciemment une atmosphère qui stimule sa recherche intérieure (environnement, couleurs, musique, Langue), afin que les perspectives externes et internes soient équilibrées, donnant à ses pensées la liberté nécessaire, loin de tout événement d'actualité.

Il a un ami imaginaire avec qui il entretient une correspondance intensive. Il lui raconte ses expériences et ses sentiments. Il rencontre donc l'une de ses nombreuses promenades de l'après-midi un vieil homme au bord d'un lieu de sépulture islamique historique. Le vieil homme reconnaît chez nos protagonistes un don/capacité très spécial. Tous deux se plongent dans une conversation. Les passages de lettres à l'ami imaginaire sont accompagnés de Ghazalas (versets) du divan d'un voyage orientale (recueil de poésie et de prose). Un voyage oriental qui mène principalement à travers la culture arabo-musulmane son apogée. Le point de départ est une vision avec un message correspondant et donc la partie philosophiquement complétée de cette expérience.

Mon cher ami,

le soleil d'été de fin d'après-midi a perdu sa puissance et montre maintenant son côté le plus agréable. Je t'ai déjà écrit dans la dernière lettre que j'aime toujours garder cette moitié de la journée libre pour de plus longues promenades. Les appels du muezzin à ¨ASR¨, invitation à la prière de l'après-midi (une des cinq journées de prière), ont été réduits au silence depuis un certain temps. La petite ville de Mahdia ou Al-Mahdyya (arabe) se situe entre les villes de Monastir et Sfax, au sud de la côte méditerranéenne tunisienne. Tu devrais venir me voir de temps en temps. Tu sais, c'est toujours spécial pour moi de te parler. Je passe donc souvent mon temps à attendre ta réponse. Comme il nous ferait du bien d'entrer à nouveau dans le champ philosophique ensemble et d'équilibrer les enseignements du passé avec le présent. L'être immatériel, le processus derrière les phénomènes et les conclusions qui bénissent notre cerveau avec la connaissance.

Ton dernier travail sur le néoplatonisme (Plotin 2./3.Jahrh A.D.) m'a beaucoup impressionné. Félicitations. Il est absolument essentiel que nous échangions à nouveau nos points de vue ici.

D'ailleurs, le noyau historique de cette petite ville de rêve se trouve sur une presqu'île. Cependant, il est difficile d'imaginer sa splendeur passée, puisque Mahdia était la capitale de l'Empire fatimide au Xe siècle. Toucher le passé des cultures anciennes m'a toujours fasciné, comme tu le sais. L'histoire raconte que son fondateur, Abdallah-al-Akbar, descendrait de Fatima, fille du prophète Mohamed. Ainsi aussi le nom de cette dynastie est clarifié. C'est une occasion très spéciale pour moi de t'écrire. Tout d'abord, nous n'avons pas correspondu depuis longtemps. Comme d'habitude, je suis allé au Café Sidi Salem et j'ai trouvé une petite table dans un coin ombragé. Le café est situé sur un éperon rocheux au-dessus de la mer, non loin du fort ou, comme le dit le dit le dicton, "Burj" al-Khebir (la grande forteresse). Un vestige de la période ottomane du 16ème siècle. Le sympathique serveur sourit toujours quand il me voit et a déjà mes cafés à portée de main (espresso prolongé). J'aime me retirer ici. Ici, mes pensées ont de la place pour respirer, peuvent se défouler ou survoler les vagues bleus foncé jusqu'à des rivages inconnus. Mon cher ami, j'espère avoir de tes nouvelles très bientôt. J'ai un autre rendez-vous avec le vieux Tunisien de la vieille ville. Nous avons rendez-vous au tombeau d'un marabout (saint / professeur du Coran).

Je te parlerai plus tard de ma rencontre avec lui en détail.

 

Toutes les droites appartiennent à son auteur Il a été publié sur e-Stories.org par la demande de Jürgen Skupniewski-Fernandez.
Publié sur e-Stories.org sur 19.07.2018.

 

L´auteur

 

Livre de Jürgen Skupniewski-Fernandez:

cover

Emotionale Welten von Jürgen Skupniewski-Fernandez



In den Gedichten hat der Autor das lyrische "Ich" durch ein vorwiegendes lyrisches "Du" bzw. "Wir" ersetzt, was eine kollektive Nähe zum Geschehenen hervorruft.
Die sehr eindrücklichen Beschreibungen leben von den vielen Metaphern und Vergleichen.
Eine klare und leicht verständliche Sprache sowie wohlgeformte Reime ermöglichen dem Leser einen guten Zugang zu den Gedichten.
Etwas für Lyrik-Liebhaber und jene, die gerne über das Leben philosophieren. Eine kleine poetische Reise, die den Leser zum Verweilen und zum Nachdenken über den Sinn des Lebens einlädt.

Möchtest Du Dein eigenes Buch hier vorstellen?
Weitere Infos!

Commentaires de nos lecteurs (0)


Su opinión

Nos auteurs et e-Stories.org voudraient entendre ton avis! Mais tu dois commenter la nouvelle ou la poème et ne pas insulter nos auteurs personnellement!

Choisissez svp

Previous title Previous title

Fait cette nouvelle/poème violent la loi ou les règles de soumission d´e-Stories.org?
Svp faites-nous savoir!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"Philosophique" (Nouvelles)

Other works from Jürgen Skupniewski-Fernandez

Did you like it?
Please have a look at:

Le Pentacle indien/1ère partie - Jürgen Skupniewski-Fernandez (Série)
Heaven and Hell - Rainer Tiemann (Humour)