Patrice Faubert

Paraphysique d'anamnèse en algolagnie

Des familles
De tueuses de mecs
Des familles
De tueurs de nanas
Experts manipulateurs et expertes manipulatrices
Quoi que vous fassiez
Quoi que vous disiez
C'est comme du vice
Et puis si cela allait
De ces gens, cela déplairait
L'on vous parle de remise en question
Mais là, il ne s'agit que de diverses manipulations
Avec de la toxicité dans toute relation
Mais tout le monde croit avoir raison
Et tout le monde tourne en rond !
De la psychogénéalogie et du génosociogramme
Des tas et des tas de kilogrammes
Comme des façons d'être
Comme des façons de paraître
En toute inconscience
95 pour cent de nos comportements automatisés
Et donc, quelle outrecuidance d'encore se fâcher
D'avoir de la rancune et de la susceptibilité
Mais l'on peut se protéger
Car, certes, des paroles inconsidérées peuvent déstructurer
Car, certes, des actes malveillants peuvent suicider
De la destruction psychique
De la destruction physique
Du meurtre psychique
Des maladies physiques
Chaque être humain mâle, pouvant
Chaque être humain femelle, devenant
Tueur de l'autre
Tueuse de l'autre
Comme des imitations
Comme des reproductions
Toute une anamnèse
D'un parricide déplacé
Pour les femmes
Toute une anamnèse
D'un matricide déplacé
Pour les hommes
Parfois, jusqu'aux tueuses et tueurs en série
Mais au niveau de la pure psychologie
Là, elle est bien trompetée, la tuerie
Dans l'ordre des intimités
Là, où l'on ne peut rien prouver
Tout un sadomasochisme
Chacun, chacune, y allant de son alibi truisme !
Jamais
Un temps ne fut si informé
Jamais
Un temps ne fut si infantilisé et donc crétinisé
Des consensus en toute fausseté
Partout
Des dictatures se sont imposées
Subtiles ou plus manifestées
Comme aux Philippines
Presque 110 millions de personnes, que la dictature débine
Qui rien qu'en 2019
Fit assassiner 30.000 personnes
Mais du dictateur avorton, rien n'étonne
Donc, des journalistes
Les assassinats les mieux rétribués
Commis par la police ou par l'armée
Que de simples fumeurs ou fumeuses de joints
Avec de petits dealers pour faire l'appoint
Mais des meurtres bien moins récompensés
Que pour des oppositions politiques
Assassinats de rues, assassinats par des flics
La mafia des drogues de toute une épistocratie
Dont le président Rodrigo Duterte, et son fils, font partie
Avec toute une incroyable hypocrisie
Qu'aucun temps ancien n'eut prédit
Les principaux trafiquants de drogue
Osant prétendre lutter contre le trafic de drogue !
Et l'on peut toujours espérer
Que d'autres mondes sont mieux habités
Mieux dotés
De la vraie liberté
De la vraie égalité
De la vraie fraternité
Et surtout, en parent pauvre, pour la sexualité
Pour tous et toutes, et quelque soit, la contextualité
Quand tout gouvernement est éculé
Quand toute autorité est répudiée
Sachant
Croyant
Considérant
Qu'il y aurait
C'est pas du rêve, c'est même pas du souhait
De la probabilité statistique
De la haute prévision cosmologique
100.000 milliards de milliards
De planètes possibles, et c'est pas des charres
Je l'écris tout benoîtement
Réquisit d'un intérieur dévorement
Idées orphelines et grand isolement
Idées noires, au tout suicidant
De A à Z, il faudrait aller, nonobstant
Et nous ne sommes qu'à A
Même pas à B, au niveau des relations humaines
Et qui sont pour la plupart, sinon toutes, parfaitement inhumaines
Du bras de fer permanent
Conscient et surtout inconscient
Qui a enfanté l'anthropocène
Nouvelles compétitions et hiérarchies sur la scène
Un terme de 2002, du savant Paul Josef Crutzen, datant !
Tout pouvant se subsumer
De toute une compactification droitisée
De la philosophie, de la sexualité, aux dessins animés
Au tout automatisé
Au tout conditionné
Au tout formaté
Au tout engrammé
Au tout programmé
Au tout surveillé
Et des femmes de plus en plus mecs
Disparition du charme, de la féminité
Sous les jupes, plus rien à contempler
Sous les corsages, plus rien à téter
Sexualité rimant et se clonant, avec du tarifé
Il faut en chier
Il faut mériter
Au tout conformé
Au tout accepté
Pour être ainsi, par un système, récompensé
Et par ailleurs, une soumission bien mal récompensée
De toute une mentalisation
De toute automatisation
De toute une automatisation
De toute mentalisation
Il n'y a plus que des objets sexuels
Il n'y a plus que des objets de douleur
Il n'y a plus que des objets de solitude et de terreur
Des plaisirs multiples et de leur utilisation
Et surtout de leur marchandisation
De toutes nos actions que nous utilisons
Vous vous utilisez, nous nous utilisons
La représentation de l'action
Qui devient l'action de la représentation !
 
Patrice Faubert ( 2020 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway index "

 
 

Toutes les droites appartiennent à son auteur Il a été publié sur e-Stories.org par la demande de Patrice Faubert.
Publié sur e-Stories.org sur 01.06.2020.

 

Commentaires de nos lecteurs (0)


Su opinión

Nos auteurs et e-Stories.org voudraient entendre ton avis! Mais tu dois commenter la nouvelle ou la poème et ne pas insulter nos auteurs personnellement!

Choisissez svp

Previous title Previous title

Fait cette nouvelle/poème violent la loi ou les règles de soumission d´e-Stories.org?
Svp faites-nous savoir!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"Politique & Société" (Poèmes)

Other works from Patrice Faubert

Did you like it?
Please have a look at:

Entropie ou l´anarchie inversée - Patrice Faubert (Politique & Société)
The secret is ... - Inge Hoppe-Grabinger (Psychologique)