Patrice Faubert

Anthropophonie de la falsification récupératrice

Selon la formule
Qui fit des émules
De feu ( 1893 - 1975 ) Pierre Dac
Et ce, à mon idiosyncrasie, du tac au tac
Je ne suis pas pour
Tout ce qui est contre
Je ne suis pas contre
Tout ce qui est pour
Ce qui vous assure
L'époque en est la mature
Un désintérêt
Une désaffection
Je le paradise
De fait, surtout, je l'enferise
De beaucoup, en effet
Il ne fait pas bon
Être en-dehors de tous les clous
Sinon, vous êtes une folle ou un fou
Personne ne vous lira
Personne ne vous entendra
Si vous avez le toupet
Si vous voulez passer pour niaise ou pour niais
De tout contester
De tout critiquer
Surtout, de tout, de douter !
Sauf des évidences
Avec l'exemple du négationnisme, cette pure démence
Et à toute échelle
Quelle soit de miel
Quelle soit de fiel
Toute personne se préservant
Dans son rassurant
Dans son conditionnement
Zone de sécurité la renforçant
De son apprentissage culturel
De son apprentissage mémoriel
Boire, manger, copuler, mémoire génétique
Mémoire sociale et culturelle
Tout étant bien plus culturel
Que le très simplisme génétique
Ainsi de toute anthropophonie
Propre aux àges de la vie
L'anthropophonie de la technologie et de l'industrie
Pour notre aujourd'hui
De toute une pollution sonore, mers et océans
Poissons, mammifères marins, au tout perturbant
Sans compter tout le plastique
Déjà, est atteint le point critique
Comme un camion à benne de plastique
Déversé, par minute, c'est tragique
Dans les mers et les océans
Le capitalocène, c'est vraiment aberrant
Les artefacts artificiels, tout remplaçant !
Qui l'emportera ?
L'espèce humaine pouvant être hideuse
Qui l'emportera ?
L'espèce humaine pouvant être merveilleuse
Et ô paradoxe civilisationnel
De la technicité de la bombe atomique
Faisant moins de victimes que les moustiques
35000 espèces de moustiques
Mais quinze seulement
Qui des humains, aspirent le sang
2 à 3 microlitres exactement
Mais, là, c'est la femelle, seulement
Qui vit de un à deux mois
Le mâle, lui, vit sept à dix jours, faux roi
Un million de décès par an
La femelle, tous les trois jours, piquant
Du petit, jamais assez méfiant
Ainsi, des virus, qui de nos savants
S'amusent en se moquant
Bref
Il faut oser être déplaisant
Le courage, des autres, d'être le crachant
Et aussi son propre crachant
Anonymat garanti
Il sera toujours muet votre cri
Quand personne ne s'y identifie
Et de l'extrême gauche du capital
Jusqu'à l'extrême droite du capital
Tout ce joli monde vous crachera
Tout ce joli monde vous ignorera
Tout ce joli monde vous méprisera !
Il faut jouer le jeu
Mon pauvre monsieur
Oui, mais quel jeu ?
Celui truqué
Par les diverses bourgeoisies falsificatrices ?
Celui truqué
Par les diverses bourgeoisies récupératrices ?
Qui sont au pouvoir
Et nous le font savoir
Formant des gouvernements
De décennie en décennie se succédant
Et qui nous manipulent
Et qui nous contrôlent
Et qui nous dépossèdent
Et qui nous taisent
Et qui nous masquent
Et qui nous retournent
Et qui nous fabriquent
Qui nous font, surtout, à leurs images
Taisons-nous et soyons sages !
 
Patrice Faubert ( 2020 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway index "
 
 

Toutes les droites appartiennent à son auteur Il a été publié sur e-Stories.org par la demande de Patrice Faubert.
Publié sur e-Stories.org sur 05.09.2020.

 

Commentaires de nos lecteurs (0)


Su opinión

Nos auteurs et e-Stories.org voudraient entendre ton avis! Mais tu dois commenter la nouvelle ou la poème et ne pas insulter nos auteurs personnellement!

Choisissez svp

Previous title Previous title

Fait cette nouvelle/poème violent la loi ou les règles de soumission d´e-Stories.org?
Svp faites-nous savoir!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"Politique & Société" (Poèmes)

Other works from Patrice Faubert

Did you like it?
Please have a look at:

Thaumaturgie mondialiste - Patrice Faubert (Politique & Société)
Promised man - Jutta Knubel (Amour et Romantisme)