Antonio Justel Rodriguez

LE GARDIEN DE L'EAU




… Sous leurs auras de rubis et de diamant, brillant d'un éclat aveuglant, je les ai vus venir ;
J'ai pris et brandi ma langue celtique grossière, ainsi que de la patience et du courage,
et lumière encore à déchiffrer;
mais le cœur brûlant, je les ai emmenés à la source d'eau vive,
et de lui ils burent ;
[pendant que, j'ai arrosé mon laurier,
en plus j'ai allumé ma lampe]
... nous nous sommes dit au revoir juste à côté du bord de l'air,
où prospère la rose d'un blanc pur,
où tout est chemin et les mondes partent dans toutes les directions ;
... je veille sur la vertu de l'eau
et il fait nuit ;
les archontes du feu boivent à l'aube.
***
Antonio Justel Rodriguez
https://www.oriondepanthoseas
***
 

Toutes les droites appartiennent à son auteur Il a été publié sur e-Stories.org par la demande de Antonio Justel Rodriguez.
Publié sur e-Stories.org sur 12.11.2021.

 

Commentaires de nos lecteurs (0)


Su opinión

Nos auteurs et e-Stories.org voudraient entendre ton avis! Mais tu dois commenter la nouvelle ou la poème et ne pas insulter nos auteurs personnellement!

Choisissez svp

Previous title Previous title

Fait cette nouvelle/poème violent la loi ou les règles de soumission d´e-Stories.org?
Svp faites-nous savoir!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"Général" (Poèmes)

Other works from Antonio Justel Rodriguez

Did you like it?
Please have a look at:

Cielo redentor y furia - Antonio Justel Rodriguez (Paroles)
Growth - Inge Offermann (Général)
A very unusual way.....🌠 - Ursula Rischanek (Amour et Romantisme)