Antonio Justel Rodriguez

ÉVOQUER OSIRIS

 


... en brûlant je traverse le désagrément d'être,
au milieu d'un monde en feu, le dieu rugit ;
il y a des morceaux d'instants, d'heures, d'années et d'âges qui roulent, purifient,
il y a des cris de douleur et des ombres qui s'enfuient, du bruit et du chagrin,
et des forces venues de la racine du temps pour me détruire
et couvre ma poitrine et sois ruine totale, et soif;
... pendant que cela se passe, je m'arrête et abrite le corps sur un banc de parc
parce que je perds mes pieds et mes mains, ma taille, mon visage, ma passion,
et le vent les emporte;
Les voitures passent mais ce ne sont pas des voitures ni les oiseaux sont des oiseaux,
les roses du jardin ne sont pas non plus des roses ;
et il n'y a pas d'hostilité ou d'ordres blasphématoires, seulement un corps déchu et vaincu
de mon être cher et ancien, celui avec qui j'ai entrepris un voyage profond, sérieux et long
pour la terre de pierre et de résurrection ;
… Comme Osiris, quand la nuit se fermera, mon âme cherchera et rassemblera ses trésors
et, les cachant, il s'en ira;
... mais avant, l'après-midi démembré - où le soleil brille, dore et résiste encore -
les oiseaux tourbillonnent et j'y vais ;
… Et non, il n'y aura pas de peur, la lumière libère toujours.
***
Antonio Justel Rodriguez
https://www.oriondepanthoseas.com
***
 

Toutes les droites appartiennent à son auteur Il a été publié sur e-Stories.org par la demande de Antonio Justel Rodriguez.
Publié sur e-Stories.org sur 19.11.2021.

 

Commentaires de nos lecteurs (0)


Su opinión

Nos auteurs et e-Stories.org voudraient entendre ton avis! Mais tu dois commenter la nouvelle ou la poème et ne pas insulter nos auteurs personnellement!

Choisissez svp

Previous title Previous title

Fait cette nouvelle/poème violent la loi ou les règles de soumission d´e-Stories.org?
Svp faites-nous savoir!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"Général" (Poèmes)

Other works from Antonio Justel Rodriguez

Did you like it?
Please have a look at:

PER MÍA MOGLIE - Antonio Justel Rodriguez (La Vie)
Chinese Garden - Inge Offermann (Général)
Feelings...❤️ - Ursula Rischanek (Amour et Romantisme)