Massimiliano Badiali

LA MALADIE MORTELLE

J’ai sur l’appui fleuri à genets cultivés
 
En ruisseaux de solitude des fleurs opaques mais dans l’obscur grenier
 
Ie vide terrible d’obsession
 
me tonne dedans
 
il a la voix de l’enfer
 
pleine de désillusion:
 
Pourquoi la vocation
 
N’eus-je comme don surnaturel?
 
Pourquoi dans le rosaire des jours
 
Fermé dans le cercle de la tentation,
 
Suis-je au limbe condamné
 
Suspendu entre l’humain corporel
 
Et le divin haleter?
 

 

 

De cette angoisse existentielle

 

Livre-moi, Céleste Mère Immortelle,
 
que mes actions 
 
sur un piédestal d’argile posa
 
et pose et de la maladie mortelle
 
que la lampe des jours un jour brisa.
 

 

 

Et aujourd’hui des délires de coraux
 
De maternelles caresses
 
Je rêve souvent
 
Et du sang d’azur
 
Me brise
 
Entre des os de seiche
 
Ivres de lune.
 

http://www.massimilianobadiali.it/poesies.htm


 

 

Toutes les droites appartiennent à son auteur Il a été publié sur e-Stories.org par la demande de Massimiliano Badiali.
Publié sur e-Stories.org sur 01.10.2006.

 

Commentaires de nos lecteurs (0)


Su opinión

Nos auteurs et e-Stories.org voudraient entendre ton avis! Mais tu dois commenter la nouvelle ou la poème et ne pas insulter nos auteurs personnellement!

Choisissez svp

Previous title Previous title

Fait cette nouvelle/poème violent la loi ou les règles de soumission d´e-Stories.org?
Svp faites-nous savoir!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"La Vie" (Poèmes)

Other works from Massimiliano Badiali

Did you like it?
Please have a look at:

EXODE DU LABYRINTHE-ESODO DAL LABIRINTO - Massimiliano Badiali (Général)
Candle of Time - Inge Offermann (La Vie)
Tounge-Twisters - Jutta Walker (Général)