Karl Wiener

À parler franchement, . . .

  

. . . nous, les hommes, sommes les êtres les plus imparfaits dans le monde.

Les femmes aussi ne sont sans défaut.

Mais si nous utilisons notre capacités limitées

pour compenser leurs insuffisances insignifiantes,

ils seront parfaits.

 

Toutes les droites appartiennent à son auteur Il a été publié sur e-Stories.org par la demande de Karl Wiener.
Publié sur e-Stories.org sur 04.07.2009.

 

Commentaires de nos lecteurs (0)


Su opinión

Nos auteurs et e-Stories.org voudraient entendre ton avis! Mais tu dois commenter la nouvelle ou la poème et ne pas insulter nos auteurs personnellement!

Choisissez svp

Previous title Previous title

Fait cette nouvelle/poème violent la loi ou les règles de soumission d´e-Stories.org?
Svp faites-nous savoir!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"La Vie" (Poèmes)

Other works from Karl Wiener

Did you like it?
Please have a look at:

Egoism - Karl Wiener (Général)
Le isole della pace (Übersetzung von Inseln der Ruhe) - Ursula Mori (La Vie)
Tounge-Twisters - Jutta Walker (Général)