Laetitia Dewelle

Vogue à l´âme




Maudit flot ton lit est glacial, trop noir
 
Avec ces gouttes, disparait l’espoir
 
Toutes ces brèches bien ancrées, immergées
 
Sa raison vacille, il est prêt à chavirer
 

 
Cette longue et irascible rivière d’incertitudes
 
Abreuvent sa peur et ses inquiétudes
 
Cette embarcation semble dériver
 
Le désespoir y est le seul passager
 

 
Sur ce fleuve, jusqu’à présent il flottait
 
Ce fragile équilibre commence dangereusement à tanguer
 
Quand ce torrent deviendra-t-il ruisseau ?
 
Afin de se préserver, lui,  modeste rafiot
 

 
Cette mer démontée ne va pas perdurer
 
L’accalmie, au loin, devrait un jour arriver
 
C’est alors que cette barque se transformera en bateau
 
Qu’il pourra jeter l’ancre et hisser le drapeau.
 

 

Toutes les droites appartiennent à son auteur Il a été publié sur e-Stories.org par la demande de Laetitia Dewelle.
Publié sur e-Stories.org sur 18.05.2010.

 

Commentaires de nos lecteurs (0)


Su opinión

Nos auteurs et e-Stories.org voudraient entendre ton avis! Mais tu dois commenter la nouvelle ou la poème et ne pas insulter nos auteurs personnellement!

Choisissez svp

Previous title Previous title

Fait cette nouvelle/poème violent la loi ou les règles de soumission d´e-Stories.org?
Svp faites-nous savoir!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"La Vie" (Poèmes)

Other works from Laetitia Dewelle

Did you like it?
Please have a look at:

Die Stadt an drei Flüssen - Paul Rudolf Uhl (La Vie)
Boules d´argent - Rainer Tiemann (Souvenirs)