Said Chourar

Des fruits pour les autres

 
L’homme d’effort qui s’instruit
Est un être fragile qui se détruit
Pour que d’autres fassent leurs rêves
 
Comme une bougie qui se consume
Sa flamme, pour d’autres, s’allume
C’est comme cela que sa vie s’achève
 
Il fait pousser des jardins de fleurs
Dont il ne sent même pas les odeurs
Croyant dans les idées qui élèvent
 
Il plante les belles graines de l’espoir
Il n’y a que lui vraiment pour y croire
Ne se donnant jamais une petite trêve
 
Les autres  le regardent avec malice
Sa hargne fait vraiment leur délice
Tout le monde souhaite qu’il crève
 
L’ignorance n’a de respect pour rien
Surtout parmi un peuple de vauriens
Qui craint que l’intelligence se lève
 
  

 

Toutes les droites appartiennent à son auteur Il a été publié sur e-Stories.org par la demande de Said Chourar.
Publié sur e-Stories.org sur 24.05.2011.

 

Commentaires de nos lecteurs (0)


Su opinión

Nos auteurs et e-Stories.org voudraient entendre ton avis! Mais tu dois commenter la nouvelle ou la poème et ne pas insulter nos auteurs personnellement!

Choisissez svp

Previous title Previous title

Fait cette nouvelle/poème violent la loi ou les règles de soumission d´e-Stories.org?
Svp faites-nous savoir!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"La Vie" (Poèmes)

Other works from Said Chourar

Did you like it?
Please have a look at:

Acrostiche pour Fadhma - Said Chourar (Amour et Romantisme)
Le isole della pace (Übersetzung von Inseln der Ruhe) - Ursula Mori (La Vie)
Growth - Inge Offermann (Général)