Bertus-Adriaen van den Heuvel

Comme des Moutons

C’est ce jour même,

Au fond du jardin en matinée,

Que j’ai écouté parler les cloches,

Me dire des paroles

D’un autre temps, et des graines

 

Qu’on jeta comme des dés

Au hasard de mes proches,

En riant d’être si drôles.

Lire d’un regard d’une geste,

Calculé au trait d’une main.

 

Fugitive, perçant de haine,

Pour ne dire que de rien.

De tous que je déteste

Et qu’il n’y a pas de fin

A l’aboutissement des peines

Qu’ont étourdi les miens.

 

Les cris se sont vagués,

Dans l’outre raison

Pour tracer leur territoire

Et de ne plus savoir rire.

Se sentir traqués

Comme des moutons,

Au chemin de l’abattoir,

Pleurant de ne pouvoir rien dire.

 

Toutes les droites appartiennent à son auteur Il a été publié sur e-Stories.org par la demande de Bertus-Adriaen van den Heuvel.
Publié sur e-Stories.org sur 19.11.2012.

 

Commentaires de nos lecteurs (1)

Tout les commentaires de nos lecteurs!

Su opinión

Nos auteurs et e-Stories.org voudraient entendre ton avis! Mais tu dois commenter la nouvelle ou la poème et ne pas insulter nos auteurs personnellement!

Choisissez svp

Previous title Previous title

Fait cette nouvelle/poème violent la loi ou les règles de soumission d´e-Stories.org?
Svp faites-nous savoir!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"La Vie" (Poèmes)

Other works from Bertus-Adriaen van den Heuvel

Did you like it?
Please have a look at:

Le coq perché - Bertus-Adriaen van den Heuvel (Philosophique)
Die Stadt an drei Flüssen - Paul Rudolf Uhl (La Vie)
Rainy Day - Inge Offermann (Émotions)